Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 août 2017 7 27 /08 /août /2017 14:09

Thème de l'édition 2017 de la Foire aux courges

Cette année la Foire aux courges aura lieu au bourg de Pédernec

le Dimanche 1er octobre 2017 de 10 h à 18 h.

Nous y réfléchirons à l'impact du numérique sur nos vies, sur l'environnement :

 

Le numérique est-il écologique?

 

Les précisions sur le programme :

Pour les adultes

- A 10h30 :  Conférence en partenariat avec l'association Infothéma  de Bégard sur l'informatique et Vie privée : "Que vaut ta vie sur le WEB ?" à la salle Roger Carmès

- A 15 h : Table ronde  sur l'impact du numérique sur l'environnement en consommation d'énergie "Le numérique est-il écologique?"  avec la participation de Guillaume Leroux et Ghislain Guillochon, ingénieurs à Lannion.

 

Les animations pour les enfants :

- A 11 h et à 16 h un spectacle pour les tous petits (3 mois à 3 ans) "Nuage et potiron" par la compagnie "La voix lactée"

- Pour les plus grands : A 15 h :  Babayaga par la Compagnie du Soulier rouge

Ou en famille toute la journée:

Les balades en calèche , le manège à pédales, des animations autour des chevaux ...

 

A 12 h 30 repas bio préparé par l'association "Amzer névez" :

  • Galettes de pommes de terre à l'automnale
  • Lasagnes de saison
  • Surprise au chocolat

          13€ le repas , 7 € pour les enfants de moins de 12 ans

           Réservation au 02 96 45 17 79  ou par courriel

 

Et de nombreux exposants : producteurs , artisans, associations ... dont le traditionnel stand de courges tenu par un collectif de producteurs locaux pour faire vos provisions pour l'hiver.

Si vous souhaitez exposer à la Foire aux courges: cliquez ici

Pour voir la liste des exposants inscrits à ce jour : voyez plus bas ou  cliquez !

 

Contactez nous au 02 96 45 34 24 ou écrivez-nous: lafoireauxcourges@laposte.net

 

 

 

Published by La foire aux courges
commenter cet article
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 16:52

Depuis l’avènement de l’internet grand public il y a vingt ans, les technologies de l’information et de la communication (TICs) ont fait des progrès foudroyants. Mais les impacts de cette économie en termes de matières premières et d’énergie consommées sont désormais non négligeables et, à l’heure du changement climatique et de la déplétion des ressources, deviennent préoccupants.

 

Souvenez-vous. En 1995, vous n’aviez à votre domicile qu’un téléphone analogique, qui fonctionnait même en cas de panne d’électricité. La paire de cuivre alimentée en 48 volts qui le raccordait au central lui fournissait le courant nécessaire, déclenchait sa sonnerie, et permettait les conversations. Le réseau quant à lui était constitué de centraux téléphoniques raccordant les abonnés, ainsi que d’un maillage de transit, interurbain et international.

Depuis lors, les équipements se sont multipliés, aussi bien dans le réseau des opérateurs que chez vous. Réseaux mobiles pour la voix puis pour l’internet, avec des débits grandissants. De même pour les réseaux internet, iceberg dont votre « box » n’est que la partie émergée. DSLAM, routeurs, serveurs en tout genre sont désormais hébergés dans les fameux Centres de données, des entrepôts contenant une juxtaposition d’armoires dans lesquelles sont empilés des ordinateurs. Qui dit plus de débit dit plus de consommation d’énergie. Tout cela a un coût, et la facture explose. Un opérateur comme Orange a besoin aujourd’hui d’autant d’électricité qu’une ville comme Marseille. Les vingt millions de box internet françaises branchées 24h / 24 drainent une puissance de 400 MW, soit un tiers de tranche nucléaire.

Les tenants du progrès technique vantent la miniaturisation de l’électronique, plus économe. L’air ambiant remplace peu à peu la gourmande climatisation pour refroidir les centres de données, que l’on construit désormais en climat tempéré. Il n’empêche, les usages numériques bondissent. Chaque application sur votre smartphone a sa contrepartie sur les serveurs d’un centre de données. Pour vos photos dans le « cloud » disponibles de partout et à tout instant, une armada de disques durs tourne en permanence. Ainsi va la technique. Chaque fois qu’une technologie plus économe en énergie apparaît, le gain obtenu est vite effacé, c’est l’effet rebond, par l’accroissement des usages que cette nouvelle économie permet. Ce paradoxe connu depuis le XIXe siècle a été observé par l’économiste Jevons : l’invention de machines à vapeur plus efficaces n’a pas fait baisser la consommation de charbon, bien au contraire !Après les smartphones, la 4G et bientôt la 5G, les opérateurs tablent sur l’Internet des objets comme relais de croissance. Ce nouvel effet rebond apporte avec lui une myriade de petits objets électroniques et connectés dont la fabrication nécessite des ressources de plus en plus difficiles à extraire : métaux variés et autres « terres rares », provenant souvent de zones de conflit comme en Afrique centrale, ou au prix d’atteintes énormes à l’environnement comme en Chine. Et malheureusement, faute d’utilité véritable, nombre d’entre eux finiront vite dans un tiroir ou à la déchèterie.

Dans leur grande majorité, nos concitoyens n’ont pas claire conscience de ce tableau, car la plupart des coûts énergétiques leurs sont aujourd’hui masqués, et le coût de l’énergie reste faible. Mais à l’échelle d’un opérateur télécom, leur maîtrise devient aujourd’hui difficile, et constitue une préoccupation grandissante. Passer aux renouvelables est séduisant à court terme, mais les mêmes « terres rares » entrent aussi dans la constitution des éoliennes et panneaux photo-voltaïques.

Sur une planète finie, la course ne durera pas indéfiniment… Quels moyens s’offrent alors à nous pour réguler les TICs, et qui peut le faire ? Selon la parabole du colibri chère à Pierre Rabhi, chacun de nous peut y prendre part : changer la batterie de son smartphone pour le faire durer trois ans de plus, plutôt que changer de smartphone ; installer une nourrice électrique à interrupteur près du coin télé pour éteindre tous les appareils après usage, y compris ceux en veille ; réfléchir à ses besoins avant de céder aux sirènes des nouveaux objets connectés. Du côté des constructeurs, une petite prise de conscience naît. Le Fairphone est ainsi le premier smartphone équitable : métaux non issus de zones de conflit, audit social chez leur fabricant chinois, et conception durable où différents modules peuvent être facilement remplacés par l’utilisateur. Au niveau des opérateurs, l’heure est encore largement au green-washing, et une réflexion sérieuse doit être ouverte pour trouver les leviers institutionnels et les outils pratiques pour inciter, ou contraindre, à la réduction des consommations sans distorsion de concurrence. On peut penser par exemple à la notion de « budget énergie » à respecter avant tout lancement de nouveau projet ou nouvelle offre. Une comparaison peut aussi nous éclairer. On le sait désormais, toute nouvelle infrastructure routière génère mécaniquement de nouveaux flux automobiles, et pour cela les environnementalistes n’hésitent plus aujourd’hui à remettre ces projets en question. Faut-il de même ne plus construire de nouveaux centres de données ?

Avec une part tendant vers les 10 % de la consommation électrique globale, les TICs ne peuvent plus s’exonérer d’une réflexion de fond, et continuer ainsi sur la pente d’une politique de l’offre. Ici comme dans d’autres domaines, l’impact sur les ressources est tout sauf durable.

 

Bibliographie

 

 

Guillaume Leroux

Ingénieur et militant associatif

Published by La foire aux courges
commenter cet article
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 20:03

Liste des exposants inscrits au 16/9/2017

 

Alimentation- Producteurs

 

Brasserie St-Georges - Bière bio - Guern (56)

Association "les zygomatiques" - glaces bio - Marion Rochard

Balay Alain - sel - 56130 Nivilliac

Les herbes vagabondes - PAM -22260 Ploezal

Verger du Guindy, Paul et Pascale Saliou, pommes, jus de pommes, 22140 Ploezal

Morvan Le Coz boulanger,  22480 Saint-Gilles-Pligeaux

Brigitte Plunian - Tome de vache - 22110 Trémargat

Maryline Bel - conserves de légumes - 22260 Ploëzal

Le champ libre - fruits bios - 22 Plounevez-Moëdec

K. Bodros - fromages et yaourths de brebis - 22 Landébaéron

 

Alimentation revendeurs

Celtik Fleurs - Epicerie fine - 22300 Lannion

Michel Auroi - huile d'argan, épices, savon d'alep - 22220 Tréguier

Epicerie des Champs - huile, céréales, légumineuses - 37600 Varennes

 

Artisanat:

Vannerie , Osier -Anne-Lise Le Guilcher - 22160 Plourach

 

Bouclelaine(Laine Bretagne Confection) - laines et confection - 29800 Landerneau

Zouchia - Objets en bois - 22 Plougonver

 

Habitat

JF Millepied - Filtres à eau - 22200 Plouisy

Enercoop - Energie renouvelable - 35000 Rennes

 

 

Culture :

Le Bel aujiourd'hui - librairie - Tréguier (22)

J.Y. Couégan - Bouquiniste - 22 Tréglamus

 

Jardinage :

Isabelle Thiecke : plantes aromatiques  - Le saint (56)

Un monde vers - lmbricomposteurs - 22160 Pontrieux

 

Hygiène -entretien :

Des fleurs des fruits - Aromates, fleurs - Stéphanie Saliot- 56110 Le Saint

Body-nature, Cosmétiques et produits d'entretien - 79250 Neuil-les-Aubiers

Yolande Le Bonniec - Savons au lait d'anesses - 22420 Trégrom

Pol diffusion _ Produits ménagers - 56910 Saint-Nicolas-du-Tertre

Doujan - Couches lavables, lingettes - 29 Morlaix

 

Création Textiles:

Estelle Stéphan  http://dugrabugedanslamare.bzh/ - Textile - 22300 Lannion

 

Associations ou information

Terre de Liens - Protection des terres agricoles - 35677 Cesson-Sévigné

Douar di doul - Militantisme anti-mines - 22 Plougo

 

 

Published by La foire aux courges
commenter cet article
30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 18:13

Prochaine foire aux Courges :

le 1er octobre 2017, à Pédernec 

Published by La foire aux courges
commenter cet article
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 19:25

Voici les recettes des plats que vous avez pu déguster au stand "Cuisine des courges " en 2016.

Les deux premières sont extraites du livre de Valérie Cupillard: "Potimarrons, courges et potirons" - Prat éditions , en vente sur la Foire aux courges au stand de la librairie " Le bel aujourd'hui"

Fondant d'amande

 potimarron-orange

Ingrédients:

200g de chair de potimarron, 3 oeufs, 10 cl de lait de riz (ou autre lait végétal ou lait de vache)110 g de sucre de canne blond, 120 g de poudre d'amande, 50 g de farine, 10 gouttes d'essence de mandarine ou zestes rapés, cardamone en poudre, huile d'olive.

Coupez le potimarron en dés . Ajoutez les 3 oeufs, le lait de riz, 4 cuillerées à soupe d'huile d'olive, et l'essence de mandarine (ou le zeste rappé). Mixez le tout. On obtient une pâte épaisse et granuleuse.

Mélanger le sucre, la poudre d'amande et la farine. Ajoutez-y le mélange au potimarron. Versez la pâte dans un moule à manqué huilé.

Cuire 30 minutes au four à 150/180°C. Saupoudrez de cardamone à la sortie du four.

 

Mayonnaise de potimarron

Ingrédients : 200 g de potimarron , 2 gousses d'ail, 4 suillères à soupe d'huile de sésame (ou de colza) 1 cil à soupe de jus de citron;

Coupez le potimarron en morceaux et mettez à cuire à la vapeur 20 à 25 minutes

Versez l'huile dans un mixeur, l'ail écrasé, le jus de citron, et le potimarron cuit. Salez et mixez.

Peut se déguster à l'apéro avec des bâtonnets de légumes crus, des gressins ou accompagner des légumes à la vapeur ou du poisson.

 

Delicata farcie au risotto

Cuisson de la courge delicata : Coupez la courge en deux et videz les pépins avec une cuillère, cuisez là 20 minutes à la vapeur en la retournant face charnue contre le fond du panier. Vérifier la cuisson avec un couteau

Risotto:

1 gros oignon, 250 g de champignons, 1 verre de riz demi-complet, bouillon de légumes (maison ou fait avec un cube), 15 cl de crème fraîche ou crème de soja, 2 gousses d'ail, sel poivre, persil.

Faites revenir l'oignon dans de l'huile d'olive, ajouter les champignons, faites cuire légèrement , puis ajoutez le riz , faites encore revenir puis ajoutez deux verres de bouillon de légume et un verre d'eau.

Laissez cuire environ une demi-heure. Le riz doit être bien cuit (moelleux)

Ajoutez la crème, l'ail et le persil finement hachés

Faire encore fondre quelques minutes, puis farcir les demi-courges, les couvrir de comté rapé

Faire gratiner au four 1/4 d'heure environ

Published by La foire aux courges
commenter cet article
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 10:44

 

Published by La foire aux courges
commenter cet article
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 10:00

Au programme de la Foire aux courges 2016

 

10h 30 : Documentaire sur les monnaies locales (salle Carmès)

 

12h 30 : Repas bio préparé par Amzer nevez,

réservation au 02 96 45 17 79 ou par courriel,

12 € le repas, 7 € pour les enfants de moins de 12 ans

Au menu : velouté de potimarron graines grillées  et pain grillé aillé

Moussaka, salade et crudités

Cake aux carottes et fromage blanc

 

15h : Table ronde "une monnaie locale, comment ça marche ?"

avec des personnes ayant déjà créé, ou en passe de le faire, des monnaies locales en Bretagne

 

Pour les enfants :

15h à 15h 30 et 16h à 16h 30 :

"Poulpes à poils et autres potins transgéniques"

 par la Cie la cinquième roue du Carosse

 

Toute la journée : Atelier cuisine des courges, échanges avec les associations agissant dans le champ des alternatives économiques.

Animations enfants ou familles : manège à pédales, promenades à dos d'ânes et en calèche (accessible aux personnes handicapées)

 

Contact

Courriel : lafoireauxcourges@laposte.net

Tél. 02 96 45 34 24

 

Published by La foire aux courges
commenter cet article
26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 09:06

Alimentation producteurs

Brasserie St-Georges - Bière bio - Guern (56)

P et P Saliou - pommes et jus de pommes - Pluzunet (22)

Celtik fleurs - épicerie florale - Lannion (22)

GFA Frouezh al Lann - installation, culture fruitière, ovin, apiculture - Ploubezre (22)

Apibzzh - miels- Loguivy-plouvras (22)

Michel Cluzet- ail, oignons, échalotte, huile, légumineuses - Briguemont (31)

Morvan Le Coz - pain - Saint Adrien (22)

Stand courges - collectif de maraichers - courges (22)

Stand légumes - collectif de maraichers - légumes (22)

D Burel - gelée royale - Tréveneuc (22)

Auroi - huile d'agan, épices - Tréguier (22)

A Balai - sel (NP) - Nivillac (56)

Maryline Bel - conserves - Ploëzal (22)

Brigitte Plunion - Tome de vache ,NP - Trémarguat (22)

C Bodros - fromage de brebis - Landedaeron (22)

Keltic food - charcuterie - Pédernec (22)

Almentation revendeurs

Les prairies bios - magasin de producteurs - Graces (22)

Ti Maï - épicerie - Bégard (22)

Epicerie des Champs - farines, huiles, conserves de poisson - (37)

Trink - vin - Plougonver (22)

Artisanat

Al Le Guilcher- vannerie - Plourac'h (22)

H.Valet Artisanat d'art autour du textile - Saint-Ménard-sur-Ile (35)

Toisons bretonnes - tissages, vétements en laine - Saint Senoux (35)

Aux fils de l'Arz - tissage - Peillac (22)

Gérard Massé - sculpture sur ormeaux - Pleudaniel (22)

Club tricot - tricot - Pédernec (22)

Habitat

C Brillant - enduits et isolation végétale - Le Vieux Marché (22)

enercoop - éllectricité renouvelable - Rennes (35)

JF énergie - géobiologie - Plouisy (22)

Culture

Librairie le Bel aujourd'hui - librairie - Tréguier (22)

J Y Guégan - bouquiniste - Tréglamus (22)

Ferme de Kermathaman - éducation à l'environnement- Pédernec (22)

Jardinage

Jean-Pierre Paul - lombricompost - Plourivo (22)

Des fruits des fleurs - Plants - Le Saint (56)

Isabella Thiecke - plantes - Le Saint (56)

Humus sapiens - semences - Monteneuf (56)

Hygiene entetien

Scoop Doujan - couches lavables en coton - Morlaix (29)

Joelle Hamonou : Cosmétiques- Ploumilliau (22)

Yolande Le Bonniec - Savons au lait d'anesses - Trégrom (22)

Body nature - cosmétiques - Neuil les Aubiers (79)

Associations ou information

Douardidoul - collectif contre les projets miniers - Plougonver (22)

Le Palacret - Saint-Laurent (22)

war dro an natur - animation - Saint-Laurent (22)

Cie des philosophes - promo "vivement le mode à venir" - Chamonix (77)

Published by La foire aux courges
commenter cet article
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 10:30

L'argent est à l'économie ce que le sang est à un organisme vivant :

un fluide vital.

Pour sa bonne santé, il importe que toutes les composantes d'une société soient régulièrement et suffisamment irriguées par la circulation de ce fluide vital. Or, chacun peut le constater, dans l'économie actuelle, l'argent va à l'argent et certaines parties du corps social restent totalement exsangues. Autrement dit : les riches deviennent de plus en plus absurdement riches et les pauvres toujours plus nombreux et plus pauvres...

Ne comptons pas sur les élites politiques et financières pour changer cet état de fait. Se sentant bénéficiaires du système, elles ne verront aucun intérêt à le modifier, au mieux elles prononceront de pieux discours, au pire elles accuseront les pauvres d'être responsables de leur sort !

Alors, comptons sur nos propres forces et reprenons barre sur l'économie : relocalisons. L'essentiel de ce dont nous avons besoin peut être produit dans la région ou le pays où l'on vit. Cela signifie s'affranchir des transports longue distance, de la consommation d'énergie fossile et des pollutions qui en découlent. Mais cela signifie aussi créer les conditions pour échapper aux dictats de la finance, car cette économie locale peut fonctionner avec une monnaie locale contrôlée par les citoyens : lancer une monnaie locale est à la fois un exercice économique et un travail de démocratie.

Le chômage de masse, plaie béante consécutive aux délires productivistes du capitalisme ne trouvera de solutions durable que par la réappropriation par les citoyens eux mêmes de leur destin. Par la même occasion le populisme qui résulte du sentiment d'abandon et d'impuissance sera jugulé faute de carburant pour l'entretenir.

Ces questions de recherche d'autonomie locale par la promotion des circuits courts pour la production agricole et artisanale nous les traitons, en pratique, depuis que la foire aux courges existe. Ces dernières années nous avons abordé des thèmes plus économiques. Pour cette édition 2016 nous récidivons au sujet des monnaies locales. Des territoires comme Brest ou Dinan l'expérimentent déjà, d'autre comme Morlaix ou St Brieuc y réfléchissent. Alors pourquoi pas une monnaie trégoroise ?

Les organisateurs de la foire aux courges n'ont pas vocation à en être les instigateurs, mais si elle se concrétise, ce à quoi nous pourrions contribuer, c'est sûr elle aura cours à la foire aux courges !

Published by La foire aux courges
commenter cet article
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 20:22
Le stand des courges

Le stand des courges

Vous avez aimé la foire aux courges 2015 ?

Réservez dès à présent la date du 2 octobre 2016

 

Déjà les premiers préparatifs s'annoncent.

Si vous voulez faire partie des bénévoles, contactez-nous !

 

Le thème de l'année 2016:

Les monnaies locales

Published by La foire aux courges
commenter cet article

Présentation

  • : La Foire auc courges de Pédernec
  • : Toutes les infos sur la prochaine foire aux courges à Pédernec. Nombreux stands de produits biologiques et écologiques
  • Contact