Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2015 7 05 /07 /juillet /2015 20:13

   

  Pendant des siècles, les tissus et les objets qu'ils permettaient de confectionner avaient une importance stratégique comparable à celle du pétrole de nos jours ; rien de moins ! L'âge d'or de la Bretagne au XVIIème siècle l'illustre parfaitement : de la production du lin jusqu'au commerce des toiles, ce secteur d'activité irriguait le pays de ses richesses...en contribuant à la mondialisation de l'époque.

    Ailleurs aussi d'immenses fortunes se sont édifiées, comme Boussac en France (qui fournit les uniformes bleu horizon de la guerre de 14/18...) ou Du Pont de Nemours, d'origine française émigré aux Amériques, plus connu aujourd'hui pour ses activités dans la chimie, mais qui au XVIII eme siècle s'est largement enrichi grâce à la laine ! L'industrie textile était l'activité économique dominante de l'Europe du nord jusqu'à la fin du XIX eme siècle.

 

    Désormais la France importe pour plus de 60 milliards d'euros de vêtements dont près de la moitié en provenance de Chine. Même les textiles "bio" sont majoritairement importés d'Asie où ils sont produits dans des conditions sociales et environnementales échappant à notre contrôle.

    N'est-il pas temps de rapatrier ce secteur d'activité qui touche tout de même un besoin primaire de la population ? Si tout à coup la Chine cessait de nous approvisionner, nous serions à moitié nus !!!

    Bien sûr, le salaire d'un ouvrier chinois est faible (200€/mois), mais il augmente petit à petit. Au Bengladesh le salaire est encore plus bas (50€/mois), mais la production est moins bien organisée et de récents scandales ont attiré l'attention du public sur des faits écornant l'image de marque des Marques*. De plus cette mondialisation cause aussi des dégâts dans les pays riches en alimentant le chômage de masse dont le coût se chiffre en milliards d'euros.

 

    Ce n'est pas tout : si les aspects sociaux de la délocalisation de l'industrie textile sont souvent montrés du doigt, qu'en est-il de son impact écologique ?

    Qui sait comment sont fabriqués les tissus, qu'ils soient en fibres "naturelles" ou synthétiques ? Quid des rejets des filatures, des teintureries, des tanneries... ? La culture du coton, de plus en plus souvent OGM ? Ce n'est pas un problème parce que ça ne se mange pas ? Ou bien c'en est un pour d'autres raisons? Et tout ça se balade autour du monde en méga porte-container : sans risque pour l'environnement ?

    Enfin, même si ça ne se mange pas, les vêtements sont en contact avec la peau, des heures durant. La peau constitue en effet une barrière vis à vis de l'extérieur, mais elle n'est pas infranchissable. Les industriels s'efforcent de rendre les vêtements modernes agréables à porter (adieu la laine qui gratte !)mais cela se fait au prix de l'utilisation de nombreuses molécules chimiques dont on connait mal l'incidence à long terme d'un contact étroit avec la peau.

 

    Depuis plus de 20 ans la foire aux courges de Pedernec apporte sa contribution à la promotion d'une alimentation ménageant notre santé et celle de la Terre. Le processus est engagé, et malgré les inévitables déconvenues qu'il rencontre nous avons bon espoir que l'idée se généralisera. Nous pensons qu'il est temps d'ouvrir un nouveau chantier afin que nous puissions bientôt nous vétir comme nous nous nourrissons : de façon écologique.

 

*Souvenons de l'effondrement du Rana Plaza...

Published by La foire aux courges
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 19:49
La Foire aux courges 2014

Les courges 2014 sous le soleil

Published by La foire aux courges
commenter cet article
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 20:26

 

Vous êtes venus nous rendre visite à La Foire aux courges ce dimanche 5 octobre et vous avez  apprécier nos tartinades. Comme promis , voici nos recettes :

 

Les sucrées

Confiture de courge et orange

 

2 kg de Potiron Rouge Vif d'Etampes ou Courge musquée de Provence

1.6 kg de sucre de canne

4 oranges bio

et 1 citron

un peu de cannelle

Epluchez, ôtez les pépins et couper la chair du potiron en petits morceaux.

la cuire à la vapeur et la réduire en purée.

Ajouter le sucre, le zeste rapé des 4 oranges et leur jus,

le jus du citron et la canelle.

Faire cuire dans une bassine à confitures en remuant régulièrement pendant 20 à 25 minutes. Mettre en pot.

 

Potimarinella - Pâte à tartiner chocolat

 

Cuire à la vapeur la courge Kabocha sans l’éplucher pour en faire 500gr de purée au moulin à légume en la gardant chaude

Incorporer dans cette purée bien chaude:

100 gr de pépites de chocolat noir

100 gr de beurre ou d’huile de colza

100gr de sucre

Mélanger énergiquement

Et déguster

S’il en reste on peut la conserver au frigo mais ça durcit ! 

Possibilité de remplacer la Kabocha par un autre potimarron

Les salées

Tartinade buttercup et gingembre

 

Eplucher et couper en cube 500gr de courge buttercup

Cuire à la vapeur en ajoutant en ajoutant 5 à 10 gr de gingembre frais émincé finement, saler.

Juste après la cuisson faire une purée,

L’assouplir avec de l’huile de colza par exemple ou une autre huile

Ajouter de l’ail pressé ou du jus de citron

A déguster bien frais sur une tartine de pain de sarrasin par exemple

La courge buttercup peut être remplacée par de la courge Kabocha, ou du potimarron, ou du giraumon turban ...

 

 

Pâté végétal au potimarron et courgette

 

200g de chair de courgette

200g de chair de potimarron

1 bel oignon 2 gousses d'ail

2 cc de curry ou 4 épices

thym, sel, poivre

le jus d'1/2 citron

3 cs d'huile d'olive

5 à 10 cl d'eau

2 cs de vinaigre de cidre

1 cuil à soupe de fécule de maïs

Une poignée d'herbes aromatiques

1 cuil à soupe de noix hachées

2 biscottes ou tranches de pain grillé

Coupez la chair du potimarron en petits morceaux et la précuire à la vapeur, coupez la courgette en petits morceaux, puis hachez l'oignon et l'ail. Faites revenir le tout dans 2 cuil à soupe d'huile d'olive additionnée du curry et du thym jusqu'à ce que ce soit bien fondant. Salez, poivrez.

Mélangez les herbes hachées, le jus de citron, l'eau, la cuillère d'huile restante, le vinaigre, les noix hachées et les biscottes émiettées.

Ajoutez les légumes, et mélanger le tout, passez à la moulinette ou au mixer selon la texture voulue.

Vérifiez l'assaisonnement, puis mettre en pots.

Pour stériliser, mettez les pots dans une casserole (mettre un  torchon dans le fond de la casserole) recouvrez d'eau froide, puis portez à ébullition, et laissez stériliser 45 min après l'ébullition.

Laisser refroidir dans l'eau.

Vous pouvez remplacer le potimarron par de la courge bleue de Hongrie... Ou aussi faire tout potimarron soit : 400 g de potimarron, ce sera plus consistant, si vous préférez plus crémeux, supprimez la fécule de maïs

Published by La foire aux courges
commenter cet article
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 14:23

 

Le programme de la Foire aux courges 2014 se précise

 

Toute la journée :

Ateliers découverte:

Cuisine  des courges: Quelques idées pour les cuisiner

Biologie de la courge: Comment s'y retrouver dans cette grande famille avec  ses différents genres et espèces? Puis-je conserver mes graines pour l'année suivante?

 Attac: Plus d'infos sur ce mouvement créé en 1998

Ballade à dos d'âne et en calèche (accessible aux personnes handicapées)

Manège à pédales pour les enfants

 10 h30 :   Projection du film: "Terres à taire "         

 12 h 30 :    Repas bio préparé par Amzer nevez   -

                               Réservation au 02 96 45 17 79 ou par courriel   

                             12 € le repas, 7 € pour les enfants de moins de 12 ans

 15 h :     Conférence de  Sylvie Dialo-Ferner

                  Professeure d'économie

                  "La mondialisation, ça nous mène où ?"                

 15 h :     Spectacle pour enfants  par Yann Quéré, conteur

                       "Les contes de la Presqu'île"

 

Contacts : 02 96 45 34 24

Mél : lafoireauxcourges@laposte.net

Blog : http//la-foire-aux-courges.over-blog.com

 

Published by La foire aux courges
commenter cet article
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 20:30

 

  Le thème 2014 ...

"Face à la mondialisation : S'informer, en parler, agir !"

 

Si vous voulez participer à l'organisation de la prochaine Foire aux courges, n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante:  lafoireauxcourges@laposte.net

 

Published by La foire aux courges - dans réunions de l'asso
commenter cet article
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 20:23

Face à la mondialisation : s'informer, en parler, agir !

 

            Engagée depuis le début dans la promotion d'une économie axée sur la proximité, la durabilité et le respect du vivant, la Foire aux courges aborde pour cette édition 2014 un sujet inhabituel : la mondialisation.

             Entre les tenants de la pensée unique qui veulent imposer la mondialisation néolibérale comme solution universelle et les réactionnaires qui prêchent pour un repli sur soi nationaliste et xénophobe, il existe pourtant une multitude de chemins de traverse, certes peu fréquentés, mais qui mènent aussi quelque part.

             Où ? c'est bien la question....

            La perte de repères est totale : nous sommes des voyageurs pris dans un épais brouillard, sans carte, sans boussole, GPS en panne !

             La formulation d'un projet de société largement partagé, voilà le cœur du problème.

Cette tâche incombe normalement à la sphère politique qui a en charge la gestion du "vivre ensemble". Or, force est de constater que désormais les principaux partis politiques sont sous la coupe de la sphère économique qui impose sa loi, la loi du capitalisme. Ou alors, ils sont tellement minoritaires que considérés comme non représentatifs ils n'ont pas voix au chapitre.

             Il revient donc à la société civile de prendre le relais et d'organiser le débat. Si "le marché" réglait comme par magie tous les problèmes, ça se saurait ! C'est pourtant encore et toujours à  l'insaisissable "marché"  que les dirigeants du monde veulent confier notre sort, entre autre en concluant de nouveaux accords transatlantiques, négociés dans la plus totale opacité.

             Pour comprendre ce qui risque de nous arriver, il faut d'abord s'informer et chercher à savoir ce qui se trame dans les salons feutrés et les salles de conférence internationales. Bien sûr, chacun ne pourra pas tout savoir. C'est pourquoi il importe d'en parler autour de soi : cette mise en commun permettra en rassemblant les pièces éparses du puzzle d'obtenir une image interprétable de la réalité.

Une vision plus claire incitera à l'action. Et l'action sera plus efficace.

             La plus élémentaire de ces actions est d'exiger une information complète et transparente sur tout projet qui engage notre avenir commun.

            Le stade suivant est de revendiquer la participation au débat et la prise en compte de tous les arguments, y compris les plus "radicaux".

            Enfin, notre vie en société ne peut fonctionner que dans l'action concertée. Rien de décisif ne peut se produire tant que chacun agira dans son coin pour son compte : pour admirable qu'il soit, le geste du colibri ne viendra pas à bout de l'incendie*.

             C'est ensemble que nous subissons la crise, c'est ensemble que nous pouvons en sortir.

 

* Une vieille légende amérindienne raconte que face à un gigantesque incendie de forêt tous les animaux atterrés  regardaient le feu se propager sans réagir. Tous, sauf le minuscule colibri qui s'acharnait à puiser quelques gouttes d'eau dans son bec pour les déverser sur les flammes. Les autres lui demandaient "mais que fais tu ? tu ne parviendras pas à éteindre l'incendie comme ça !". Ce à quoi le colibri leur répondait  " je sais, mais je fais ma part".

Sur la base de cette philosophie, Pierre Rabhi a impulser le mouvement des colibris

www.colibris-lemouvement.org

Published by La foire aux courges - dans Présentation
commenter cet article
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 17:16
 
 Voici les recettes des gourmandises que vous avez pu déguster à la Foire aux courges 2013
Merci pour votre participation !
 
Cookies  Sucrine - lentilles
Sucrine du Berry - moschata
  Les ingrédients:      
 150 gr de sucrine du Berry râpée      150gr de farine de lentilles       70 gr de sucre       40 gr de beurre fondu   2 cuillerées à Soupe de poudre d’amande ou autre      
 Râper  la sucrine du Berry après l’avoir épluchée       Mélanger tous les ingrédients        Puis déposer une cuillerée à Soupe du mélange à distance sur du papier sulfurisé et enfourner à 200° pendant 10 minutes      
 
Tarte courge - citron
Courge melonnette jaspée de Vendée -
Pepo (chair jaune)
  - Une portion de pâte brisée     - un peu d'amande moulue     - 5 à 600 g de courge  melonnette      - le jus d'un jus ou deux  citrons (selon le goût) + le zeste râpée     - 4 cuillerées à soupe de sucre roux     - 1 cuillerée à café de cannelle (+ selon goût)     - Une pincée de gingembre  - 20 cl de crème fraîche ou crème au soja     - 2 œufs.     
Etaler la pâte dans un  moule à tarte piquer le fond saupoudrer le fond de poudre d'amande.     Éplucher et couper la courge en petits morceaux la cuire à la vapeur     Mixer  la courge en purée , ajouter le jus de citron et son zeste, le sucre, la cannelle, le gingembre, la crème et les œufs      Etaler sur le fond de tarte      Cuire 30 minutes à four chaud (220°C)    
Variante:
Remplacer la courge melonnette par de la sucrine du Berry (chair orange), et le citron par  une orange !

Chutney de sucrine

Sucrine du Berry - moschata

 

- 600 gr de sucrine du Berry râpée ou en dés

- 150gr  de sucre

- 20 cl de vinaigre de cidre

- 1 c à S de Curry

- 200gr de raisins secs

 

Couper en dés la sucrine du berry après l’avoir épluchée         Mettre à cuire la sucrine avec le sucre et le vinaigre   A la fin de la cuisson ajouter le curry et les raisins              

 Il accompagnera des maquereaux grillés, des viandes blanches……              

 

Published by La foire aux courges
commenter cet article
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 20:57

    petites-vertes-et-blanches.JPG 

     

   Programme 2013       

 

 

 

10 h 30 :   Débat sur le puçage des animaux illustré par des extraits

                  du film "Mouton 2.0"                       

               avec le collectif   "Faut  pas pousser !"   

 

12 h 30: Repas bio préparé par Nature et Progrès    

                     Réservation au 02 96 45 17 79 ou par courriel   

                    11 € le repas, 7 € pour les enfants de moins de 12 ans

                   Au menu  : Humos de betteraves rouges - tartelette et crudités

                               Ragout végétarien aux haricots et autres légumes

                               Crème au chocolat sur lit de vanille

 

 

15 h : Conférence de  Jacques Caplat

              Ingénieur agronome et géographe

            L'agriculture biologique peut-elle nourrir le monde?

                Avec le témoignage d'Israel Cabrera , originaire du Mexique 

15 h Spectacle pour enfants  "Contes de la différence"   

                par l'association  "Barrez la différence"  

 de 14 h à 18 h   :

 

          Stage d'initiation à la permaculture sur réservation

          10 € le stage

 

 

Et toute la journée :  Nombreux stands (consultez la liste des exposants)

    Ateliers de démonstration: Cuisine des courges, "Slow-food"

     Ballades à dos d'âne ou en callèche (accessible aux personnes handicapées)

      Animation musicale : Fanfare FFI , harpe celtique 

 

Published by La foire aux courges
commenter cet article
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 21:03

               

            Un phénomène qui dure depuis 20 ans ne pourrait être considéré comme une mode, n'en déplaise à ceux qui s'évertuent à penser l'écologie en ces termes.

            Pour nous le 6 octobre 2013 sera donc l'occasion de fêter un anniversaire, et de faire le point sur la situation. Dans la crise qui perdure, plusieurs voies de sortie se profilent. Laquelle choisir ?

La fuite en avant dans l'aventurisme technologique ? Ou la voie de la nature ?

            Un fort courant scientiste balaye le monde et prétend "améliorer" l'homme en lui greffant force puces et autres organes artificiels; on pourrait même adjoindre au cerveau biologique de l'intelligence de synthèse... Le fantasme du meilleur des mondes continue de travailler un certain nombre d'apprentis sorciers qui nous promettent des lendemains onirique pour l'homme bionique. Mais laissons cela et œuvrons pour d'autres choix !

            A l'évidence, nous voyons l'avenir avec plus de respect pour le vivant et moins de fanatisme pour les technologies. A la question  : "l'agriculture biologique" peut-elle satisfaire les besoin de la population croissante dans les années qui viennent, nous écouterons la réponse de Jacques Caplat qui comme d'autres a refait les calculs et démontre que l'agriculture productiviste est bien le problème et non la solution, les scandales alimentaires qui se succèdent l'illustrent bien.

            Oui la bio peut nourrir le monde ! Pas à n'importe quelle condition, mais les perspectives à long terme seront tout de même plus souriantes qu'avec l'option OGM et pesticides dont les dégâts sont déjà manifestes.

            En 20 ans des lignes ont bougé mais l'attrait de la facilité, du confort matériel et du consumérisme reste énorme. Cependant en dépit des obstacles nous continuons ce que nous avons commencé : nous plaidons pour une transition écologique car nous sommes convaincus que c'est la clé d'un futur vivable.

Published by La foire aux courges
commenter cet article
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 18:51

La Foire aux courges a 20 ans et vous réserve des surprises !

 

Nous sommes en train de concocter un programme

 pour fêter les 20 ans de la Foire aux courges.

 

Déjà nous pouvons vous annoncer la présence de

Jacques Caplat , ingénieur agrnome

qui animera une conférence dans l'après-midi,

et aussi quelques animations plus festives pour marquer nos 20 ans

 

20 ans ... et après ?

Published by La foire aux courges
commenter cet article

Présentation

  • : La Foire auc courges de Pédernec
  • : Toutes les infos sur la prochaine foire aux courges à Pédernec. Nombreux stands de produits biologiques et écologiques
  • Contact